Pour que les valaisannes et les valaisans paient des primes d’assurance moins chères!

Bon pour le Valais !

La très sérieuse Association Suisse d’Assurances qui s’est penchée sur la motion que j’ai déposée concernant l’assurance tremblement de terre obligatoire.

Pour mémoire, ma motion demande l’introduction d’une assurance tremblement de terre obligatoire dans toute la Suisse pour couvrir les bâtiments contre les dommages résultant de tremblements de terre. L’actuelle assurance des dommages naturels est à compléter dans ce sens et la prime doit être la même dans tous les pays.

Voici la position de l’Association Suisse d’Assurances : « Le tremblement de terre est le seul danger de la nature pour lequel il n’existe pas de couverture d’assurance obligatoire. Les autres dangers naturels (inondations, hautes eaux, vents violents, grêle, etc.) sont réglés dans la loi sur la surveillance des assurances (LSA) et dans l’ordonnance sur la surveillance des entreprises d’assurances privées (OS).

Le tremblement de terre est le seul risque de dégâts naturels qui n’est pas réglé par la loi. Ainsi, n’y a-t-il pas en Suisse de couverture d’assurance couvrant tout le territoire. Si des
tremblements de terre n’ont lieu que rarement en Suisse, ils représentent cependant, en raison de la dense urbanisation et de la haute concentration de valeurs matérielles, le danger naturel doté du plus grand potentiel de destruction. Et c’est précisément sur ce  point qu’existent de graves lacunes de couverture, parce que la plupart des bâtiments ne sont pas assurés en Suisse contre les dégâts résultant de tremblements de terre.

Les dégâts auxquels il faut s’attendre ne se limitent pas seulement aux zones exposées aux tremblements de terre telles que Bâle ou le Valais. Le risque de dégâts englobe, hormis le
danger sismique, la nature des sols, la concentration de valeur des immeubles et leur mode de construction. Le Mittelland, la région de Zurich, le Rheintal, la Suisse centrale et d’autres régions entrent donc dans le périmètre des régions fortement touchées. Seule une couverture d’assurance appropriée mettrait rapidement à disposition, en cas de tremblement de terre, les moyens financiers permettant de s’attaquer à la  reconstruction. »

L’Association Suisse d’Assurances recommande l’acceptation de la motion Fournier.

Si vous voulez plus d’informations sur la motion déposée, je vous invite à cliquer sur ce
lien : motion tremblement de terre obligatoire.

 

Catégorie: économie | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>