Trop de bureaucratie tue l’entreprise !

Quelles mesures prendre afin d’éviter que le patron passe
une (trop) grande partie de son temps à remplir de la paperasserie ?

L’explosion des actes législatifs – plus de 4’000 sont recensés dans le recueil systématique du droit fédéral – et le légendaire perfectionnisme helvétique sont à l’origine de cette dérive bureaucratique.

Une étude consacrée à la mesure des coûts de la réglementation réalisée par KPMG mandaté par l’USAM et portant sur les domaines du droit du travail, des assurances sociales et de l’hygiène des denrées alimentaires débouche des coûts exorbitants de 4
milliards de francs par an.

Réduire les charges administratives infligées aux entreprises, telle doit être LA priorité de la Confédération surtout parce que ces charges corsètent l’activité des entreprises et brident leur compétitivité.

Cela passe par une mesure précise des coûts de la réglementation. Car, comme disent
les anglo-saxons, what gets measured gets done. Une fois identifiées, les charges des réglementations trop coûteuses doivent être supprimées ou réduites.

C’est ce que demande mon postulat accepté par le Conseil fédéral et le Parlement.

Catégorie: économie | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>